Performance d'équipe DORA
42 minutes de lecture

Découvrez les 4 métriques clés de «Accelerate» : les piliers du succès DevOps

Les piliers du succès DevOps : découvrez les 4 métriques clés de «Accelerate»

Dans un environnement en évolution rapide, le DevOps s’est imposé comme une pierre angulaire pour les entreprises technologiques performantes. Une grande partie de nos connaissances dans ce domaine sont fondées sur l’ouvrage Accelerate : The Science of Lean Software and DevOps: Building and Scaling High-Performing Technology Organizations de Nicole Forsgren, Jez Humble et Gene Kim. Ce livre a non seulement révolutionné la manière dont les organisations abordent la livraison de logiciels, mais il a également identifié quatre métriques clés essentielles pour évaluer le succès des initiatives DevOps.

 

L’origine des quatre indicateurs clés : Accelerate

    

Basé sur des recherches et des analyses rigoureuses, ce livre présente un argumentaire convaincant, étayé par des données recueillies auprès de milliers de spécialistes et d’entreprises du secteur des technologies de l’information. Dans Accelerate, les auteurs décortiquent les principes et les pratiques qui sous-tendent la haute performance et cristallisent leurs idées dans ces métriques concrètes. Le livre soutient que le développement de logiciels et l’informatique ne se limitent pas aux outils et à la technologie ; ils englobent les cadres culturels, organisationnels et opérationnels plus larges nécessaires à l’excellence dans un monde numérique. En associant la recherche universitaire à des exemples concrets, Accelerate offre un modèle à la direction et à leurs équipes qui cherchent à optimiser leurs processus de livraison.

Comprendre les quatre indicateurs clés Accelerate

​​Les indicateurs Accelerate fournissent un cadre quantifiable permettant aux entreprises d’évaluer et d’améliorer leur livraison de logiciels et leurs performances opérationnelles. Chacune de ces mesures clés Accelerate est liée à une performance élevée et indique aux équipes où elles peuvent apporter des améliorations. Fondées sur les recherches et les conclusions du rapport State of DevOps, ces mesures sont également connues sous le nom de métriques DORA (DevOps Research and Assessment).

DORA et Accelerate : des synonymes?

Alors que DORA a fourni la recherche initiale et la validation de ces métriques, le livre Accelerate a contribué à les populariser. C’est pourquoi les termes «métriques DORA» et «métriques Accelerate» sont souvent utilisés de manière interchangeable dans l’industrie. Lorsque l’on parle d’Accelerate ou de DORA, on se réfère au même ensemble d’indicateurs de performance qui mesurent l’efficacité et l’efficience des processus de développement et de livraison de logiciels.
 
 

Fréquence de déploiement

La fréquence de déploiement est une mesure qui représente la fréquence à laquelle une organisation réussit à déployer en production. Une fréquence de déploiement élevée indique un processus de développement plus simple et plus réactif. En DevOps, les métriques Accelerate reconnaissent la valeur de passer de mises en production peu fréquentes et significatives à une approche plus itérative et continue. Des déploiements plus petits et plus fréquents peuvent réduire les risques, simplifier la résolution des problèmes et accélérer la boucle de rétroaction entre les utilisateurs et utilisatrices et le développement.

Délai nécessaire aux changements

Le délai nécessaire aux changements est le temps qu’il faut pour introduire un changement dans la production. Cette mesure englobe le temps qui s’écoule entre le début de la phase de développement et la fin de la phase de déploiement. L’objectif est de réduire cette durée au minimum, afin d’accélérer le processus allant de l’idée à la mise en œuvre. Un délai plus court signifie une adaptation plus rapide aux changements du marché et aux besoins des utilisateurs et utilisatrices, un principe au cœur des pratiques agiles et Lean.
 

Délai de rétablissement du service

Lorsque les choses tournent mal (et c’est inévitable!), la mesure du délai de rétablissement du service devient critique. Cet indicateur d’Accelerate mesure le temps moyen nécessaire à une organisation pour se remettre d’une panne ou d’une défaillance du système. La capacité à rétablir rapidement le service est un indicateur crucial de la résilience et de l’efficacité d’une culture DevOps. Elle reflète la façon dont une équipe est préparée aux incidents, avec des pratiques robustes de surveillance, de signalement et de gestion des incidents qui sont essentielles pour un court délai de rétablissement du service.
 

Taux d’échec des changements

Par ailleurs, le taux d’échec des changements représente le pourcentage de déploiements qui entraînent un échec en production. Les métriques d’Accelerate révèlent que ce chiffre nous rappelle l’importance d’un code et de processus de haute qualité. Un faible taux d’échec des changements implique un système qui incarne la fiabilité et la stabilité, avec des pratiques de test et de déploiement rigoureuses en place.

  

La nécessité des métriques Accelerate : faire évoluer le DevOps vers de nouveaux sommets

On ne saurait trop insister sur l’importance des métriques Accelerate dans le développement de logiciels et les opérations informatiques. Mais pourquoi ces indicateurs ont-ils autant de poids? Pour comprendre leur importance, il faut tenir compte de l’environnement concurrentiel accru dans lequel la technologie et les attentes des utilisateurs et utilisatrices évoluent sans cesse.

Amélioration des performances et de la compétitivité

Les entreprises et les organisations aspirent à évoluer, et cette croissance est fondamentalement liée à l’efficacité avec laquelle elles peuvent fournir des logiciels de qualité. Les indicateurs Accelerate sont une boussole qui pointe vers l’amélioration de l’agilité, de la fiabilité et de la performance globale. En suivant et en optimisant méticuleusement ces indicateurs, les organisations ont plus de chances de devancer leurs concurrents et de satisfaire les demandes des clients. La mise en œuvre de meilleures pratiques au sein de votre équipe de développement a une valeur monétaire.

Pouvoir de prévision des résultats organisationnels

Par ailleurs, les quatre indicateurs clés permettent de prédire les résultats globaux de l’organisation. Les recherches approfondies menées dans le livre Accelerate montrent qu’il existe une corrélation entre l’excellence dans ces indicateurs et l’augmentation de la rentabilité, de la productivité et de la part de marché. Les entreprises les plus performantes ont une longueur d’avance en matière de satisfaction de la clientèle et peuvent s’adapter plus rapidement aux conditions du marché ou aux changements réglementaires.

Cultiver une culture d’amélioration continue

Au-delà des résultats quantitatifs, ces indicateurs jouent un rôle essentiel dans la culture de l’amélioration continue au sein d’un environnement organisationnel axé sur le DevOps. Ils offrent un point de référence clair pour les efforts de collaboration, encourageant les équipes à réfléchir à leurs pratiques, à optimiser les flux de travail et à favoriser une culture qui prône l’apprentissage constant et le partage des connaissances.

Une prise de décision rapide et éclairée

Les informations fournies par ces métriques amplifient davantage l’agilité de l’organisation. Avec des données sur la fréquence de déploiement, le délai nécessaire aux changements, le délai de rétablissement du service et le taux d’échec des changements, la direction peut prendre des décisions plus rapides et mieux informées sur l’affectation des ressources et la hiérarchisation des initiatives. Cette prise de décision dynamique est vitale dans un paysage technologique qui récompense la rapidité et décourage les temps morts.

Renforcer la boucle de rétroaction

Enfin, les métriques Accelerate aident à renforcer la boucle de rétroaction entre le développement, les opérations et les utilisateurs finaux. Une fréquence de déploiement élevée et un faible délai d’intervention pour les changements signifient des itérations plus rapides, ce qui permet de réintroduire rapidement les commentaires des clients dans le cycle de développement. La réduction du délai de rétablissement du service permet de résoudre rapidement les problèmes rencontrés par les clients. En même temps, un taux d’échec des changements peu élevé indique que les nouvelles fonctionnalités ou les changements ne nuisent pas à l’expérience de l’utilisateur.

Les métriques Accelerate sont plus que des baromètres statiques : ce sont des instruments dynamiques qui peuvent guider un changement de culture vers plus d’efficacité, de qualité et de rapidité dans la livraison des logiciels. En adoptant ces mesures quantifiables, l’entreprise s’engage à atteindre le summum de la performance DevOps.

Exploiter les métriques Accelerate pour un impact maximal

Implémenter et bénéficier des métriques Accelerate exige une approche structurée. Voici comment les entreprises peuvent utiliser ces indicateurs pour améliorer leurs pratiques DevOps.

Établir des mesures de référence

La première étape consiste à quantifier l’état actuel des performances de votre organisation en matière de livraison logicielle. Cela signifie qu’il faut suivre attentivement la fréquence de déploiement, le délai nécessaire aux changements, le taux d’échec des changements et le délai de rétablissement du service afin de comprendre votre point de départ. Les données de référence sont essentielles ; grâce à elles, il est possible de mesurer les progrès ou l’impact des changements apportés.

Fixer des objectifs réalistes et stratégiques

Une fois les données de référence établies, l’étape suivante consiste à fixer des objectifs d’amélioration. Ces objectifs doivent être réalistes et alignés sur les objectifs commerciaux plus larges de l’organisation. Par exemple, un objectif pourrait être de réduire le délai nécessaire aux changements d’un certain pourcentage dans les six mois ou de travailler à réduire de moitié le taux d’échec des changements au cours de l’année à venir. Le groupe DORA a regroupé chaque métrique sur une échelle de performance afin de faciliter les comparaisons et la définition des objectifs.

DevOps Accelerate niveau de performance par métrique

Instaurer un suivi et une rétroaction continus

Surveillez en permanence ces métriques et rendre ces données visibles et accessibles à tous les membres de l’équipe. Cette prise de conscience constante crée une boucle de rétroaction solide où chacun comprend comment ses actions affectent les performances de l’organisation. De nombreux outils agiles et axés sur DevOps proposent des tableaux de bord et des fonctionnalités de suivi que les équipes de développement peuvent utiliser.

Intégrer les pratiques d’amélioration

Utilisez les informations obtenues grâce au suivi de ces métriques pour apporter des améliorations. Il peut s’agir d’adopter de nouveaux outils, d’affiner les processus, d’investir dans l’automatisation ou d’améliorer les pratiques de collaboration et de communication. Par exemple, l’automatisation du processus de développement et de déploiement peut être bénéfique si le délai nécessaire aux changements est long.

Favoriser une culture d’expérimentation et d’apprentissage

Encouragez une culture où l’expérimentation est la bienvenue et où l’échec est considéré comme une opportunité d’apprentissage. Les équipes de développement peuvent procéder à de petits changements progressifs et évaluer leurs effets à l’aide des métriques Accelerate. Cette approche conduit à une amélioration continue et favorise l’innovation et la prise de risque dans un environnement contrôlé.

Utiliser les métriques pour des rétrospectives réfléchies

Incorporez ces métriques dans les réunions habituelles de rétrospective. Discutez des causes de l’évolution de ces métriques, des améliorations ou des régressions, des raisons et des leçons que l’équipe peut tirer de ces changements. Cette analyse favorise la responsabilité collective et permet à l’équipe de planifier des stratégies efficaces.

Exploiter les métriques pour accélérer la maturité DevOps

L’utilisation concrète des métriques Accelerate ne consiste pas à effectuer des calculs ponctuels, mais plutôt à élaborer une approche constante, fondée sur des données, de la livraison et de l’exploitation des logiciels. Ce cadre permet aux organisations d’identifier les domaines à améliorer et de viser l’excellence dans leur parcours DevOps. Le parcours d’une organisation vers l’amélioration de ces quatre métriques clés Accelerate n’est pas seulement un défi technique — il est aussi culturel. Mesurer en permanence la fréquence de déploiement, le délai nécessaire aux changements, le délai de rétablissement du service et le taux d’échec des changements, et y réfléchir, permet aux équipes de comprendre où elles en sont et de déterminer où elles veulent aller. Dans ce contexte, nous considérons les métriques comme des témoignages d’amélioration et de responsabilisation.

Pour véritablement exploiter ces métriques, les organisations doivent favoriser un environnement axé sur la transparence, l’apprentissage continu et l’amélioration. Il ne s’agit pas simplement d’adopter de nouveaux outils ou de nouvelles technologies, mais de cultiver des pratiques et des mentalités qui peuvent soutenir et améliorer le rythme et la qualité de la livraison logicielle. En intégrant ces métriques dans leurs processus, les équipes peuvent rendre leur cycle de développement logiciel plus résilient, plus réactif et plus en phase avec les besoins de l’entreprise et la satisfaction des clients.

Analyse critique des métriques Accelerate

Bien que le livre Accelerate et les métriques DORA aient joué un rôle important dans la promotion des pratiques DevOps axées sur la performance, leur application et leur universalité font l’objet de certaines critiques et préoccupations.

Une trop grande importance accordée à la vitesse

Certains affirment que l’accent mis sur la rapidité — par le biais de la fréquence de déploiement et du délai nécessaire aux changements — peut involontairement encourager des comportements risqués ou des raccourcis au détriment d’autres facteurs cruciaux tels que la qualité des logiciels, la sécurité et la gestion de la dette technique.

Pertinence contextuelle

Les organisations peuvent varier considérablement en termes de taille, de complexité, d’exigences réglementaires et de secteur d’activité. Les métriques Accelerate peuvent ne pas s’appliquer universellement ou nécessiter une adaptation pour être pertinentes, en particulier dans les environnements très réglementés où les changements rapides peuvent ne pas être conseillés ou même autorisés.

Aspects quantitatifs et qualitatifs

Les métriques, étant quantitatives, peuvent négliger des aspects qualitatifs tels que le moral de l’équipe, la satisfaction du client et l’expérience globale de l’utilisateur. Ces aspects peuvent être aussi importants pour le succès d’un produit que les indicateurs de performance technique que représentent les métriques Accelerate.

Recours à des pratiques DevOps matures

Les métriques Accelerate peuvent sembler trop avancées pour les organisations qui en sont aux premiers stades de l’adoption des pratiques DevOps ou qui ne parviennent pas à surmonter les obstacles de la transformation initiale. Leurs avantages sont plus prononcés dans les organisations dotées d’une culture DevOps mature.

Un portrait incomplet de la performance

Bien que ces quatre indicateurs donnent un aperçu de certains aspects de la performance, ils ne donnent pas un portrait complet de la situation. D’autres facteurs tels que l’impact sur le marché, l’utilisation des fonctionnalités et la valeur commerciale sont également essentiels, mais n’ont pas encore été directement pris en compte par les métriques Accelerate.

Possibilité de manipuler les données

Comme toute donnée, les métriques Accelerate peuvent être détournées. Les équipes pourraient trouver le moyen d’améliorer les chiffres sans améliorer le processus de livraison logicielle sous-jacent, par exemple en divisant les fonctionnalités en plus petits morceaux afin de les déployer plus fréquemment sans réellement apporter plus de valeur.

Malgré ces critiques, les métriques Accelerate fournissent des repères précieux aux équipes pour évaluer leur amélioration continue en matière de DevOps. Une approche équilibrée qui tient compte à la fois des avantages et des limites de ces indicateurs, complétée par des évaluations qualitatives et une mise en œuvre responsable, peut s’avérer vitale pour obtenir des améliorations durables en matière de livraison logicielle.

Suivi des métriques Accelerate : guide pour les calculer

Un suivi précis des métriques Accelerate est essentiel pour mieux comprendre le processus de livraison logicielle et apporter des améliorations significatives. Voici une méthode étape par étape pour suivre efficacement chacun de ces indicateurs clés.

Comment suivre la fréquence de déploiement

La fréquence de déploiement peut être mesurée en suivant le nombre de déploiements (quotidiens, hebdomadaires, mensuels). Pour ce faire, on peut utiliser des outils d’automatisation du déploiement qui enregistrent chaque événement de déploiement avec un horodatage. La conservation d’un enregistrement automatisé par le biais de systèmes de contrôle de version et de pipelines CI/CD simplifie le suivi.

Comment suivre le délai nécessaire aux changements 

Le délai nécessaire aux changements est mesuré à partir du moment où le travail sur une nouvelle fonctionnalité commence (validation dans le système de contrôle de version) jusqu’à ce qu’elle soit déployée en production. Le suivi de ce délai nécessite l’intégration du système de contrôle de version avec le pipeline de déploiement afin de capturer les horodatages pour les deux événements, puis de calculer la différence. Les outils de gestion de projet peuvent également aider à suivre le processus de création des éléments jusqu’à leur déploiement.

Comment suivre le taux d’échec des changements

Pour suivre le taux d’échec des changements, surveillez le pourcentage de déploiements qui provoquent un échec dans la production. Les échecs peuvent inclure tout événement nécessitant une correction immédiate, comme des interruptions de service ou des détériorations de fonctionnalité. Le suivi de cette mesure implique une collaboration entre les équipes de déploiement et d’exploitation ou de support. Des systèmes doivent être mis en place pour signaler, suivre et identifier les incidents déclenchés par un changement récent.

Comment suivre le délai de rétablissement du service

Le délai de rétablissement du service comprend le temps de rétablissement d’un incident entre le moment où une défaillance est détectée et le moment où le service est rétabli. Les équipes de développement peuvent automatiser ce suivi dans les systèmes de gestion des incidents, où chaque incident est enregistré avec des données sur le délai de détection et le délai de résolution. Il est important de faire la distinction entre les différents incidents pour s’assurer que le délai de rétablissement du service reflète les rétablissements réels des changements, et non les problèmes qui ne sont pas liés.

Outils et techniques pour faciliter le suivi

  • Systèmes de contrôle des versions | Des outils tels que Git fournissent des horodatages et des registres qui permettent de déterminer quand les changements ont été initiés.
  • Solutions d’intégration et de déploiement continus (CI/CD) | Ces outils automatisent le développement, les tests et le déploiement des logiciels et capturent les données nécessaires à la plupart des métriques Accelerate.
  • Logiciel de gestion de projet | Des outils comme Jira permettent de suivre le cycle de vie d’une fonctionnalité, du backlog au lancement.
  • Outils de gestion des incidents | Des systèmes tels que PagerDuty ou ServiceNow permettent d’automatiser l’enregistrement et l’analyse des pannes et des rétablissements de systèmes.
  • Systèmes de surveillance et d’alerte | Des outils tels que Prometheus, New Relic ou Datadog permettent aux équipes de surveiller les services et d’enregistrer les pannes de système.
  • Solutions de tableaux de bord | Les outils de tableaux de bord et de visualisation comme Axify peuvent s’intégrer à plusieurs systèmes pour créer des rapports et des représentations en temps réel afin de faciliter le suivi des mesures.

Éléments à prendre en compte pour un suivi précis

Le suivi des métriques Accelerate peut s’avérer difficile pour diverses raisons, et il est essentiel de comprendre ces difficultés pour élaborer des stratégies permettant de les surmonter. Voici les principaux facteurs qui contribuent à la difficulté de suivre efficacement les métriques Accelerate.

Silos de données et problèmes d’intégration

Le développement logiciel moderne s’appuie souvent sur des outils et des plateformes complexes pour le code, l’intégration continue, le déploiement, la surveillance et la gestion des incidents. Ces systèmes ne se parlent pas forcément entre eux, et l’extraction, la transformation et le chargement de ces données dans un format permettant d’obtenir une vue cohérente des mesures peuvent représenter un défi technique et prendre beaucoup de temps.

Enregistrements incohérents ou insuffisants

Les pratiques incohérentes en matière de comptabilisation constituent un autre problème. Supposons que les équipes de développement et d’exploitation ou les outils ne consignent pas rigoureusement les événements nécessaires avec des horodatages précis. Il devient alors difficile de mesurer des paramètres tels que le délai nécessaire aux changements ou le délai de rétablissement du service. Une documentation adéquate dépend des bonnes pratiques et nécessite parfois un changement de culture au sein de l’organisation.

Définitions et interprétations diverses

Un plus grand consensus peut être nécessaire sur ce qui constitue un déploiement ou un échec. Différentes équipes au sein de l’organisation peuvent avoir des interprétations différentes, ce qui conduit à un suivi incohérent. Il est essentiel d’établir une définition standard dans l’ensemble de l’organisation, mais cela peut prendre du temps, en particulier dans les entreprises plus grandes et moins centralisées.

Ampleur et fréquence des déploiements

Dans les environnements où les fréquences de déploiement sont élevées et où la taille est importante, le simple fait de suivre le volume de données peut s’avérer décourageant. Par exemple, les équipes de développement peuvent déployer de nombreux microservices plusieurs fois par jour. Le suivi des métriques dans un environnement aussi dynamique nécessite des outils d’automatisation et d’analyse puissants.

Résistance culturelle au changement

Suivre ces métriques et révéler l’état de la livraison logicielle peut parfois susciter une résistance culturelle. La transparence offerte par les métriques peut être perçue négativement, car elle peut mettre en évidence des faiblesses ou des points à améliorer que les équipes ne se sentent pas à l’aise de dévoiler. Promouvoir une culture où les mesures sont utilisées pour l’amélioration plutôt que pour porter un jugement est essentiel, mais n’est pas facile à réaliser.

Contraintes de ressources

Le suivi précis et continu des métriques n’est pas toujours une priorité absolue, en particulier pour les entreprises qui se concentrent sur la livraison de fonctionnalités ou le respect des délais. L’allocation de ressources — en temps et en personnel — pour surveiller et affiner les métriques peut s’avérer difficile si la valeur perçue de ce suivi n’est pas claire.

Malgré ces difficultés, les organisations doivent s’efforcer d’y remédier en investissant dans une infrastructure d’intégration, en normalisant les définitions, en promouvant une vision culturelle positive du suivi des métriques et en recourant à l’automatisation chaque fois que cela est possible. Aussi difficile que cela puisse paraître, le fait de fournir de meilleurs logiciels plus rapidement et de manière plus fiable fait du suivi des métriques Accelerate une initiative qui en vaut la peine.

Comment suivre facilement les métriques Accelerate avec Axify

Axify offre une solution conviviale aux équipes qui cherchent à comprendre la complexité du suivi des métriques Accelerate et à améliorer leurs performances DevOps. Grâce à sa plateforme intuitive, Axify centralise les données provenant de divers outils utilisés tout au long du cycle de vie du développement logiciel, et extrait automatiquement les informations pertinentes pour calculer les quatre indicateurs clés : fréquence de déploiement, délai nécessaire aux changements, taux d’échec des changements et délai de rétablissement du service. 

Cette approche automatisée de collecte et d’analyse des données permet de gagner du temps et de réduire le risque d’erreur associé au suivi manuel. En fournissant des visualisations claires et des informations concrètes, Axify transforme les métriques en un levier d’amélioration continue tout en encourageant une culture de collaboration et de transparence au sein des équipes. Qu’il s’agisse d’accélérer les déploiements ou d’améliorer les protocoles de rétablissement, Axify est un partenaire essentiel dans votre parcours vers un cycle de développement logiciel plus efficace et plus fiable.

Axify blogue header (17)

Notre équipe dévouée s’engage à fournir une assistance personnalisée pour vous aider à intégrer la plateforme Axify de manière optimale dans votre flux de travail. De l’intégration à l’utilisation courante, nous sommes prêts à vous aider en vous proposant les meilleures pratiques, des conseils personnalisés et une assistance technique pour vous permettre d’optimiser le potentiel de vos processus DevOps. En vous aidant à exploiter les puissantes capacités d’analyse et de visualisation d’Axify, nous souhaitons donner à vos équipes les moyens de prendre des décisions fondées sur des données. Qu’il s’agisse de comprendre les nuances de chaque mesure, de fixer des objectifs réalistes ou de résoudre les problèmes que vous rencontrez, nous sommes là pour vous aider à chaque étape.
 

En conclusion

Les métriques DevOps Accelerate décrites dans le livre Accelerate sont plus que des repères : elles sont une boussole pour l’amélioration continue. En se concentrant sur la fréquence de déploiement, le délai nécessaire aux changements, le délai de rétablissement du service et le taux d’échec des changements, les entreprises peuvent faire évoluer leurs processus, améliorer la collaboration et créer des systèmes stables et résilients qui apportent constamment de la valeur à l’utilisateur. Dans l’économie d’aujourd’hui, qui évolue rapidement et repose sur les logiciels, l’excellence dans ces quatre métriques peut dicter la capacité d’une organisation à innover et à être compétitive. Vous ignorez où vous en êtes? Commencez à suivre vos métriques Accelerate dès aujourd’hui grâce à un essai gratuit d’Axify.