Métriques Performance d'équipe
22 minutes de lecture

Qu’est-ce que la vélocité de développement et comment la mesurer ?

Qu’est-ce que la vélocité de développement et comment la mesurer ?

Un processus de développement logiciel efficace exige rapidité et qualité. Pour les améliorer et favoriser la croissance de l’entreprise, il est important d’adopter des méthodes de travail innovantes et de faciliter le processus de développement. La vélocité de développement est un facteur crucial pour obtenir une performance optimale de l’équipe.  

Qu’est-ce que la vélocité de développement ?

Le concept de vélocité dans le développement logiciel

Le terme « vélocité de développement » décrit la rapidité et l’efficacité avec lesquelles l’équipe de développement peut écrire, modifier et livrer un code de haute qualité. Elle dépend de plusieurs éléments, tels que la mise en œuvre des meilleures pratiques, l’utilisation d’outils et de technologies automatisés, la valorisation du travail d’équipe et l’apprentissage en continu. Une vélocité de développement élevée est également synonyme d’une productivité accrue, d’une livraison plus rapide des fonctionnalités ou des corrections de bogues, et d’un meilleur processus de développement logiciel dans son ensemble. 

Pourquoi la vélocité de développement est-elle importante ?

La vélocité du développement est essentielle pour plusieurs raisons, notamment :

  • Évolutivité | Avec une vélocité de développement élevée, les équipes peuvent accroître leurs efforts de développement aisément, ce qui favorise la croissance de l’entreprise.
  • Une plus grande adaptabilité | Avec une vélocité de développement plus élevée, les équipes peuvent s’adapter plus rapidement à l’évolution des conditions du marché ou des exigences des clients, ce qui facilite le développement d’un produit intégrant des rétroactions fréquentes.
  • Amélioration de la collaboration | La recherche d’une meilleure vélocité de développement favorise le travail d’équipe et la communication, ce qui stimule l’innovation et la résolution créative des problèmes.
  • Réduction des coûts | L’augmentation de la productivité et la réduction du temps de développement permettent aux organisations de réaliser d’importantes économies et de réorienter leurs ressources vers d’autres aspects essentiels de l’activité de l’entreprise.
  • Délai de mise sur le marché plus court | Les équipes de développement logiciel peuvent produire des fonctionnalités et des produits plus rapidement grâce à une vélocité de développement plus élevée, ce qui confère aux entreprises un avantage concurrentiel sur le marché.

Facteurs affectant la vélocité de développement

Impact de la dette technique sur la vélocité de développement

Avec une base de code grandissante, la dette technique augmente, ce qui entraîne des interruptions dans le processus de développement. Les développeurs se retrouvent pris dans un réseau de code complexe, passant beaucoup de temps à comprendre une logique non documentée, à résoudre des problèmes de code et à corriger des fonctionnalités mises en œuvre prématurément. Ces lacunes entraînent des retards dans le calendrier des projets, des délais non respectés et une frustration permanente au sein des équipes de développement. Par ailleurs, lorsque la dette technique s’accumule au fil du temps, la vélocité de développement diminue encore plus, ce qui fait chuter le moral et la productivité.

Compétences et expérience de l’équipe

Pour qu’une équipe puisse remplir ses engagements avec succès, toutes les compétences nécessaires doivent être présentes. Le manque d’expertise de l’équipe peut entraîner des retards et une dépendance à l’égard d’autres personnes. De plus, une rotation trop fréquente des membres de l’équipe n’est pas une bonne idée, car cela peut affecter la vélocité. Cela concerne à la fois les changements au sein de l’entreprise et les talents qui quittent l’entreprise. Tous deux réduisent la connaissance historique du projet.

Environnement de travail

La gestion de la vélocité dans le développement logiciel nécessite une stratégie systématique et proactive. Tout d’abord, chaque projet ou sprint doit être assorti d’objectifs et de priorités spécifiques. Cela permet de contrôler les dérapages et le travail inutile tout en garantissant que l’équipe se concentre sur la production de valeur. Il est possible d’améliorer la vélocité et de maintenir la concentration de l’équipe en évaluant et en modifiant régulièrement les priorités en fonction de la rétroaction et de l’évolution des exigences. 

Dynamique d’équipe

Une communication efficace et la transparence sont essentielles. L’équipe doit régulièrement partager les progrès, les défis et les réalisations avec les parties prenantes, afin de favoriser la collaboration et de s’assurer que tout le monde se concentre sur l’objectif ultime. Accepter les commentaires et chercher activement des moyens d’améliorer les processus et d’éliminer les obstacles peut considérablement améliorer la vélocité.

Comment mesurer adéquatement la vélocité de développement ?

Une façon simple de calculer la vélocité est de compter le nombre de points de récit réalisés dans le temps (par exemple, deux semaines). Ainsi, si votre équipe pratique des sprints de deux semaines et qu’elle a réalisé 30 points de récit au cours du dernier sprint, sa vélocité était de 30. Vous pouvez approximativement programmer 30 nouveaux points de récit pour le prochain sprint.

Après avoir terminé le sprint suivant, vous pouvez à nouveau calculer la vélocité. Elle peut changer légèrement, mais après quelques itérations, vous aurez une excellente idée de votre vélocité moyenne. Vous pouvez également utiliser cette moyenne pour la planification des capacités.

calcul de la vélocité de développement avec le nombre de points de récit réalisés sur plusieurs jours

La différence entre la vélocité et le débit (nombre moyen d’éléments de travail traités par unité de temps)

La vélocité et le débit sont similaires, mais ils présentent des différences importantes. La vélocité indique la capacité de l’équipe à terminer les tâches dans un délai donné, tandis que le débit permet de suivre la livraison effective des éléments de travail. Le débit est un indicateur externe qui montre dans quelle mesure l’équipe apporte de la valeur au client ; la vélocité est une mesure interne pour la planification et les prévisions.

Les unités de mesure constituent une autre différence essentielle. La vélocité est généralement mesurée en récits utilisateurs ou en points de récit réalisés au cours d’un sprint, tandis que le débit est mesuré en termes d’éléments de travail livrés au client ou aux parties prenantes. La vélocité représente la productivité de l’équipe, tandis que le débit représente l’efficacité de l’équipe à fournir de la valeur. 

représentation de la vélocité comme mesure de la productivité des équipes de développement

La vélocité représente la productivité de l’équipe en comparant les points de récit sur lesquels l’équipe s’est engagée pour un sprint aux éléments réellement achevés. 

Graphique du débit dans Axify pour les équipes de développement logiciel

Le débit représente l’efficacité de l’équipe en comparant les éléments terminés chaque semaine.

Meilleures pratiques pour améliorer la vélocité de développement

Pour améliorer la vélocité de votre développement, vous devriez adopter les meilleures pratiques énumérées ici.

Implémenter l’intégration continue pour une meilleure vélocité

Vous devez allouer les mêmes ressources au développement et au déploiement afin de fournir le meilleur produit plus rapidement. La rapidité avec laquelle vous développez un produit n’a aucune importance si son déploiement prend des semaines ou des mois. 

L’une des principales exigences en matière de développement logiciel est de fournir de la valeur aux utilisateurs finaux, et DevOps joue un rôle crucial dans le maintien d’une vélocité de développement élevée. DevOps applique le principe CI/CD (intégration continue et déploiement continu) pour concevoir, tester et déployer le code plus rapidement. Il utilise l’automatisation pour faciliter le processus de développement et de déploiement. L’objectif est de fournir plus rapidement un produit plus fiable aux utilisateurs finaux.

Voici quelques bonnes pratiques de CI/CD à mettre en œuvre :

  • Déployer le code plus fréquemment et en plus petits morceaux. 
  • Automatiser la procédure de test unitaire. 
  • Donner la priorité à la correction des bogues et des versions défectueuses.
  • Pour éviter les problèmes de fusion, utilisez le trunk-based development (modèle de développement du contrôle de la source dans lequel l’équipe de développement collabore sur une seule branche appelée tronc).
  • S’appuyer fortement sur l’automatisation. 

S’attaquer aux goulots d’étranglement dans le processus de développement 

Il est essentiel d’identifier les étapes spécifiques du développement logiciel qui sont à l’origine des problèmes de performance. Un outil comme Axify peut aider à découvrir ces goulots d’étranglement, ainsi que :

  • Les revues de code : Des revues de code régulières peuvent permettre de découvrir du code redondant ou inefficace susceptible de nuire aux performances.
  • La surveillance et la documentation : ces deux mécanismes vous permettent de suivre l’utilisation des ressources et d’identifier les aspects susceptibles d’être optimisés.
  • Les outils de profilage : ces outils vous permettent d’analyser le comportement de votre application en cours d’exécution et d’identifier les parties du code qui consomment le plus de ressources.

Graphique du délai nécessaire aux changements (métrique Dora) dans Axify pour les équipes de développement logiciel

Ce graphique montre facilement quelle phase du cycle de développement prend le plus de temps et quelle phase prend plus de temps que d’habitude et pourrait nécessiter plus d’attention.

Inspecter et suivre la cartographie de la chaîne de valeur (VSM)

L’un des concepts fondamentaux de l’approche Lean est la cartographie de la chaîne de valeur (Value Stream Mapping ou VSM), qui met l’accent sur l’ensemble du processus, du fournisseur au client. Elle permet d’analyser et de contrôler le flux d’informations et de ressources, de repérer les pertes et de déterminer les étapes ou les éléments qui n’ajoutent pas de valeur du point de vue du consommateur. 

Le VSM présente clairement le processus de travail et tous les types d’activités impliqués. Il permet également de visualiser le temps de cycle du processus, c’est-à-dire le temps nécessaire pour qu’un élément passe à travers chaque étape. La durée du processus diminuera automatiquement une fois que vous aurez identifié les sources de gaspillage. Par conséquent, le processus sera optimisé.

cartographie de la chaîne de valeur (vsm) dans axify pour les équipes de développement logiciel

Instaurer une culture de l’expérimentation

Vous devez expérimenter pour trouver l’approche qui convient le mieux à votre équipe. Au lieu de surveiller votre équipe de développement, encouragez une culture de l’expérimentation. Motivez-les à essayer de nouvelles choses, à faire des erreurs, à en tirer des leçons et à recommencer. Adoptez une attitude déculpabilisante et utilisez l’échec comme une chance de grandir plutôt que de chercher à blâmer. 

Pour éviter les retards, minimisez l’impact des défaillances grâce à des versions contrôlées, des retours en arrière automatisés et les feature flags. Organisez des rétrospectives neutres et conviviales pour réfléchir aux incidents en posant les questions « quoi », « pourquoi » et « comment ». Rappelez-vous qu’il est impossible d’éviter les échecs, mais qu’il existe des outils pour les atténuer.

Réduire la dette technique

La dette technique est un facteur qui influence considérablement la vélocité de développement. La dette technique ne peut pas être évitée dans tout système en croissance et elle augmente plus rapidement lorsque les équipes augmentent la vélocité du développement. Elle pose des problèmes à l’équipe lorsque celle-ci doit consacrer plus de temps et d’efforts à la correction de bogues antérieurs en raison d’une planification et d’une documentation insuffisantes. Si l’équipe de développement privilégie la vélocité au détriment de la qualité, elle sera confrontée à une dette technique accrue au fil du temps. Corriger plusieurs fois le même problème est source de frustration qui affecte le moral de l’équipe. 

Les étapes pour réduire la dette technique sont les suivantes :

  • Mettre en place et suivre de bonnes pratiques et normes de programmation.
  • Donner la priorité aux tâches liées à la dette de code au lieu de les reporter. 
  • Définir l’échec et en assurer le suivi.
  • Procéder à un remaniement du code : restructurer le code existant sans modifier le comportement externe.

Avantages d’une vélocité de développement élevée

Les avantages d’une vélocité de développement élevée sont multiples, et nous les détaillons ici.

Des cycles de développement plus courts

Une vélocité de développement élevée se traduit généralement par des cycles de développement plus courts. Le temps de cycle mesure le temps nécessaire à la livraison d’un item. En d’autres termes, le temps de cycle est le temps qui s’écoule entre la première validation d’un développeur ou d’une développeuse et la mise en production. Un temps de cycle court signifie que le travail passe rapidement du développement au déploiement, en passant par les tests. Une durée plus longue indique généralement un goulot d’étranglement qu’il faut éliminer.

Une mise sur le marché plus rapide

Avec une vélocité de développement élevée, la productivité augmente et le temps de développement diminue. Il en résulte également un délai de commercialisation plus court et un processus de livraison plus rapide, qui permettent tous deux de réduire les coûts. L’équipe peut ainsi transférer cette valeur à d’autres secteurs de l’entreprise et optimiser l’utilisation des ressources.

Amélioration du moral de l’équipe et de la productivité

Une vélocité de développement accrue favorise la fidélisation des employés et la satisfaction au travail. En fournissant à votre équipe les outils et la formation nécessaires pour devenir des spécialistes, vous les gardez engagés et enthousiastes dans leur travail. Ils peuvent résoudre les problèmes plus rapidement et fournir un meilleur travail. Lorsque l’équipe de développement peut innover et créer des produits de qualité, ils s’épanouissent. 

En conclusion

Axify est une plateforme unique permettant d’observer tous les indicateurs clés de performance qui vous aideront à améliorer vos processus de développement et de livraison : 

Contactez-nous pour une démonstration afin de découvrir comment Axify peut vous aider à livrer plus rapidement avec une vélocité de développement améliorée.