Visibilité sur le travail d'équipe vs performance individuelle : une nouvelle façon de penser la productivité

S'il peut être tentant d'assimiler des niveaux d'activité individuels élevés à la productivité, cette vision ne tient pas compte des facteurs qui favorisent l'innovation durable à long terme. Il faut élargir notre conception de la productivité pour nous concentrer sur le bien-être, les liens sociaux et la collaboration, ainsi que sur l'innovation qu'ils apportent pour favoriser la réussite de l'entreprise.

Visibilité sur le travail d'équipe vs performance individuelle : une nouvelle façon de penser la productivité

13 avril 2022
Par Axify.io
Temps de lecture 🕒 6 min

Chez Axify, nous sommes convaincus que les responsables de l'ingénierie logicielle doivent mesurer la performance de l'équipe et non la productivité des développeurs individuellement. En effet, même les meilleurs talents ont besoin d'une équipe solide pour réussir et une grande partie du travail de développement logiciel est réalisé en collaboration par des équipes. Mais ne nous prenez pas au mot! Dans cet article de blogue, découvrez le fruit de nos recherches démontrant qu’il est impératif de revoir notre définition collective de la productivité.

L'importance du travail en équipe

Il est évident que, dans une organisation, la charge de travail est répartie entre les membres de l'équipe qui possèdent des compétences et une expertise complémentaires. Les talents unissent leurs forces pour accomplir ce qu'une personne seule ne peut faire: livrer plus rapidement un travail de meilleure qualité.

De plus, chaque membre de l'équipe a sa propre approche en matière de résolution de problèmes. Ensemble, ils génèrent de nouvelles idées et solutions, chose qui serait hors de portée pour une personne évoluant seule. Les séances de remue-méninge efficaces aident les équipes dans leur quête d'innovation et leur permettent de trouver des solutions en s'appuyant sur les idées des autres.

Le travail en équipe aide également à prendre des risques payants. Lorsque nous travaillons seuls, nous avons tendance à hésiter à prendre des risques. Que faire si l'idée que nous proposons ne fonctionne pas? Alors que lorsque nous travaillons en équipe, nous pouvons compter sur le soutien de l'ensemble du groupe en cas d'échec. Cette sécurité psychologique permet généralement aux équipes de prendre le genre de risque qui crée ce qu’on peut appeler les moments «Ah, ha!».

Cette synergie amène les membres de l'équipe à se considérer comme une unité cohérente et à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Il est évident que le travail d’équipe est bénéfique, mais pourquoi est-il plus important que la performance individuelle?

Il est évident que le travail d’équipe est bénéfique, mais pourquoi est-il plus important que la performance individuelle?

 

Et si le travail en équipe augmentait la productivité? (Avec l'appui de la science!)

Les recherches de Microsoft

Le «New Future of Work»

Des centaines de chercheurs de Microsoft, LinkedIn et GitHub se sont réunis pour mener plus de cinquante projets de recherche sur le travail à distance. Les résultats ont démontré que les ingénieurs ayant connu des difficultés de collaboration ont signalé une baisse de leur productivité personnelle et de celle de l'équipe. L'étude montre clairement que les gestionnaires doivent créer une nouvelle définition de la productivité qui ne tient pas seulement compte de ce que les gens font, mais aussi de la manière dont ils travaillent réellement. Petit indice : il est préférable de travailler en équipe autant pour la productivité individuelle que la productivité globale. 

Le «Work Trend Index»

Lorsque les entreprises ont commencé à travailler à distance en mars 2020, beaucoup ont été surprises de constater que les métriques de productivité traditionnelles restaient élevées. Par exemple, un an après le début de la pandémie, l'enquête Work Trend Index de Microsoft a démontré que la productivité autoévaluée de plus de 30 000 travailleurs mondiaux externes à Microsoft était restée identique ou supérieure. L'enquête annuelle de Microsoft auprès de ses employés a donné des résultats similaires. Mais il est clair que ces chiffres ne disent pas tout. De cette même étude, 54% des répondants ont déclaré se sentir surchargés de travail et 39% se sont dits épuisés. La productivité individuelle élevée peut masquer une main-d'œuvre épuisée.

Les recherches de Google

Le projet «Oxygen»

Dans le cadre du projet Oxygen, Google a étudié ce qui fait un bon gestionnaire. L'équipe de recherche a rapidement constaté que les équipes dotées de bons managers étaient plus heureuses et plus productives. Mais qu'est-ce qui rendait précisément ces gestionnaires meilleurs? Ils ont constaté que les excellents gestionnaires sont d'excellents coachs, mais qu'ils ne font pas de microgestion. Un responsable de l'ingénierie logicielle, Eric Clayberg, a déclaré dans un article du Harvard Business Review que «les ingénieurs détestent faire l'objet d'une microgestion sur le plan technique, mais qu’ils adorent être étroitement encadrés sur le plan de la carrière». La microgestion sur le plan individuel n’est pas donc pas bénéfique au rendement des talents.

Le projet «Aristote»

Google a également étudié les performances des équipes dans le cadre du projet Aristote, en évaluant un total de 180 équipes, dont 115 en ingénierie. L’objectif était de répondre à la question suivante : qu'est-ce qui rend une équipe efficace chez Google?

Le nom de code Projet Aristote est un hommage à la citation célèbre «le tout est plus grand que la somme de ses parties», car les chercheurs de Google étaient persuadés que les employés pouvaient faire plus en travaillant ensemble que seuls.

Les chercheurs de Google ont constaté que les performances individuelles des membres de l'équipe n'avaient pas de lien significatif avec l'efficacité de l'équipe, mais que la sécurité psychologique était essentielle. Dans les équipes où la sécurité psychologique est élevée, les membres de l'équipe se sentent supportés lorsqu'ils prennent des risques. En d'autres termes, ils n'ont pas l'impression d'être punis s'ils font une erreur, posent une question ou proposent une nouvelle idée. Ils ont aussi découvert que la culture d'équipe était la mesure la plus importante de l'efficacité de celle-ci. 

Les recherches de Dre Nicole Forsgren

Le framework SPACE

Développé par Dre Nicole Forsgren alors qu’elle était VP Recherche et Stratégie chez GitHub, le framework SPACE relève plusieurs mythes de la productivité des développeurs. Notamment, contrairement à ce que laissent croire certaines ides reçues, la productivité n’est pas qu’une question de performance individuelle. Au contraire, un développeur qui optimise uniquement sa productivité personnelle peut nuire à la productivité de l'équipe. Les activités plus axées sur l'équipe, telles que les revues de code ou la gestion des systèmes d'ingénierie, contribuent à maintenir la qualité du codebase et du produit. Il est essentiel de trouver le bon équilibre en optimisant la productivité de l'individu, de l'équipe et de l'organisation.

Une nouvelle définition de la productivité

 

Une nouvelle définition de la productivité

S'il peut être tentant d'assimiler des niveaux d'activité individuels élevés à la productivité, cette vision ne tient pas compte des facteurs qui favorisent l'innovation durable à long terme. Il faut élargir notre conception de la productivité pour nous concentrer sur le bien-être, les liens sociaux et la collaboration, ainsi que sur l'innovation qu'ils apportent pour favoriser la réussite de l'entreprise. Dénombrer les lignes de codes ne rend pas non plus justice aux idées innovantes qui peuvent découler d’un moment passé à partager des connaissances en équipe ou à lire un article sur de nouvelles technologies. 

C’est pourquoi Axify n’observe que des mesures d'ingénierie logicielle prouvées pour aider les équipes de développement à atteindre de meilleures performances de livraison. Nous pensons que les mesures au niveau individuel peuvent causer des dommages à la culture d’entreprise, car elles peuvent être stressantes, voire trompeuses. De plus, la microgestion dans le développement logiciel est contre-productive avec les philosophies Agile et DevOps. C'est pourquoi toutes nos données sont affichées sur la base de l’équipe et non de l’individu.

De notre côté, nous utiliserons cette définition élargie de la productivité pour guider l’évolution d’Axify d'une manière qui favorise également le bien-être, la collaboration et l'innovation.

Vous avez des questions sur Axify ou vous aimeriez en savoir plus sur un contexte d’utilisation précis? Contactez-nous! Vous préférez commencer à utiliser Axify dès maintenant? Activez votre essai gratuit de deux mois!

 


Sources additionnelles

  1. The importance of teamwork (as proven by science), Tracy Middleton, Atlassian
  2. Let’s Redefine “Productivity” for the Hybrid Era, Jaimee Teevan (Scientifique en chef chez Microsoft), Harvard Business Review

Pour commencer à obtenir une vue d'ensemble des performances de votre équipe de développement et cibler vos interventions, il y a Axify.

Restez au courant de tout ce qui concerne Axify

Recevez des articles et des conseils pour vous aider à rester informés sur tout ce qui concerne le développement logiciel directement dans votre boîte de courriels.

Axify-Produits_Section-5
Article connexe

Quand le stress de l’équipe de développement affecte la qualité de livraison logicielle

Découvrez les causes du stress dans les équipes de développement, leur lien avec la qualité de livraison logicielle ainsi que quelques pistes de solutions pour remédier à la situation.

Article connexe

Comment mesurer la qualité de votre processus de développement?

Le Lean manufacturing et le programme de recherche DORA nous ont incités à revenir à l'essentiel. Et tout commence par la mesure de votre processus!

Article connexe

5 métriques Agile pour suivre et améliorer la performance de votre équipe de développement

Découvrez d'importantes mesures Agile à mesurer et à surveiller afin d'améliorer les performances de votre équipe de développement.